Plein écran
Photo d'illustration. © AFP

Du liquide se solidifie dans ses poumons car il vapote trop

Depuis plusieurs semaines, les cigarettes électroniques font beaucoup parler d’elles aux États-Unis où sept décès ont été recensés. Selon la presse britannique, un Américain de 19 ans aurait les poumons gravement affectés à cause du vapotage. 

Les médecins qui s’occupent d’Anthony Mayo, âgé de 19 ans, sont alarmistes. “Anthony a les poumons d’un fumeur de 60 ans, fumant deux paquets (de cigarettes) par jour”, rapporte le père du jeune homme au journal britannique Metro. 

En effet, l’habitant de la ville d’Erie en Pennsylvanie est dans une situation compliquée. Il est hospitalisé depuis plusieurs jours pour une grave pneumopathie due aux ingrédients contenus dans le liquide des cigarettes électroniques. Celui-ci s’est solidifié dans ses poumons et a provoqué une congestion.

Le 8 septembre dernier, l’adolescent s’était déjà rendu aux urgences pour une grosse toux. Mais après avoir pris des médicaments prescrits durant deux jours, il retourne à l’hôpital. Son traitement est accentué avec des antibiotiques et stéroïdes puissants. Après plusieurs jours, l’état de santé du jeune homme se dégrade gravement. En grande détresse respiratoire, il est emmené d’urgence à l’hôpital le 16 septembre dernier. Sa saturation en oxygène affiche 36% alors que le taux normal doit être supérieur à 95%.

Interdiction aux États-Unis?

Pris en charge à temps, Anthony Mayo va s’en sortir mais pourrait garder des séquelles. Adepte de la cigarette électronique aromatisée pendant deux ans, il aurait testé de l’huile de THC (la principale molécule active du cannabis), selon son père. 

Selon les autorités, sept personnes sont décédées et 530 sont tombées malades à cause du vapotage. Une grande inquiétude est née sur l’usage de la cigarette électronique, apparue dans les années 2000. Dans les prochains mois, Donald Trump devrait en interdire l’utilisation.