Donald Trump en meeting à Old Forge, petite ville de Pennsylvanie, située à moins de 10 kilomètres de Scranton, ville natale de Joe Biden.
Plein écran
Donald Trump en meeting à Old Forge, petite ville de Pennsylvanie, située à moins de 10 kilomètres de Scranton, ville natale de Joe Biden. © AP

“Du sang, des ruines et l’anarchie”: Trump dresse le tableau apocalyptique d'une présidence Biden

Le président américain Donald Trump a lancé jeudi une violente attaque contre son rival démocrate, affirmant qu'il serait le "pire cauchemar" des Américains et dressant un tableau apocalyptique de son éventuelle présidence. 

  1. Obama étrille Trump: “Il n'a jamais pris son rôle au sérieux”

    Obama étrille Trump: “Il n'a jamais pris son rôle au sérieux”

    Au troisième jour de la convention nationale démocrate, l’ancien président Barack Obama a prononcé un sévère réquisitoire contre son successeur Donald Trump. Il a notamment accusé le président américain d’incompétence et d’abus de pouvoir. Au-delà du discours du 44e président, qui était très attendu, Kamala Harris, choisie pour être la future vice-présidente des États-Unis si le candidat démocrate Joe Biden est élu, a officiellement accepté cette nomination.
  2. Cette petite phrase de la porte-parole de la Maison Blanche fait grimper l’inquiétude

    Cette petite phrase de la por­te-parole de la Maison Blanche fait grimper l’inquiétude

    Kayleigh McEnany, porte-parole de la Maison Blanche, n’a rien fait, mercredi, pour rassurer le peuple américain. Elle a déclaré lors d’un point presse que le président Trump n’acceptera pas les résultats des élections de novembre s’il ne les remporte pas. “Le président a toujours dit qu’il verrait ce qui se passerait et qu’il prendrait une décision après coup”, a-t-elle annoncé. En juillet, Donald Trump avait dit sur la Fox qu’il n’allait “pas [se] contenter de dire oui” s’il n’était pas réélu.
  3. Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarrassant
    Montelco

    Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarras­sant

    En moyenne, un ménage belge avec un forfait 4 en 1 paie 106 euros par mois pour son abonnement internet, télévision, ligne fixe et mobile. Les familles avec un forfait 3 en 1 (sans abonnement mobile) paient 68 euros, selon les chiffres de Statbel. En comparant, chaque famille peut faire de belles économies. Surtout si vous supprimez votre ligne fixe. MonTelco.be a fait le calcul.