Ebrahim Raisi, un candidat aux élections présidentielles iraniennes, salue les médias après avoir voté dans un bureau de vote à Téhéran, en Iran, le vendredi 18 juin 2021. L'Iran a commencé à voter vendredi dans une élection présidentielle qui penche en faveur d'un protégé de la ligne dure du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, alimentant l'apathie du public et suscitant des appels au boycott dans la République islamique.
Plein écran
Ebrahim Raisi, un candidat aux élections présidentielles iraniennes, salue les médias après avoir voté dans un bureau de vote à Téhéran, en Iran, le vendredi 18 juin 2021. L'Iran a commencé à voter vendredi dans une élection présidentielle qui penche en faveur d'un protégé de la ligne dure du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, alimentant l'apathie du public et suscitant des appels au boycott dans la République islamique. © AP

Élections en Iran: victoire probable de l'ultraconservateur Raïssi

Les Iraniens choisissent vendredi un nouveau président lors d'une élection semblant jouée d'avance et qui devrait être remportée par l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi sur fond de grogne face à la grave crise économique et sociale qui ronge le pays.