Plein écran
© epa

En Allemagne, près d'un migrant sur huit ne s'est plus manifesté

Près d'un migrant sur huit entré en Allemagne disparaît après sa première inscription, rapporte vendredi le quotidien Sueddeutsche Zeitung, citant le ministère de l'Intérieur.

Treize pour cent du 1,1 million de migrants enregistrés dans le pays l'an dernier ne se sont pas manifestés auprès des centres d'accueil vers lesquels ils avaient été renvoyés, a indiqué le ministère en réponse à une question parlementaire émise par le parti de gauche Die Linke. Sur ces quelque 130.000 personnes qui n'ont plus donné signe de vie, beaucoup pourrait avoir rejoint d'autres pays ou être impliqués dans le travail illégal, voire la criminalité, a ajouté le ministère de l'Intérieur.

Cette information intervient au lendemain de la sortie du responsable du ministère pour l'Immigration et les Réfugiés, Frank-Juergen Weise, qui avait indiqué que les autorités ignoraient les noms et identités de quelque 400.000 personnes en Allemagne.

Toujours selon le quotidien, le ministère a précisé qu'il devenait de plus en plus complexe, en raison de ce manque d'informations, d'appliquer le règlement Dublin qui veut que les dossiers des demandeurs d'asiles soient traités dans le pays par lequel ils sont entrés dans l'Union européenne. Les autorités allemandes ont demandé à un autre État membre de l'Union de reprendre un candidat à l'asile dans un cas sur 10 en 2015, pour un cas sur cinq en 2014.