Plein écran
© afp

En France, deux prisons toujours bloquées par des surveillants en colère

UpdateLe mouvement de protestation de certains gardiens de prison français, qui ont mené des actions de blocage mercredi matin, semblait avoir décru en fin de matinée. Si 18 centres pénitentiaires étaient "bloqués" à travers tout le pays tôt en matinée, selon l'administration pénitentiaire, ce chiffre était tombé à 10 peu avant 11h00, puis à deux peu avant midi: Condé, où a eu lieu l'agression qui a mis le feu aux poudres, et Rouen.