En Italie, près de 10% des personnes infectées sont des professionnels de la santé

Depuis le début de l'épidémie en Italie, 4.824 professionnels de la santé ont été infectés par le coronavirus, soit environ 9% du nombre total de malades détectés sur tout le territoire, selon les statistiques de l'Institut Supérieur de la Santé publiées lundi.

L'hôpital Nuova Poliambulanza à Brescia, Lombardie, la région la plus touchée d'Italie (19 mars)
Plein écran
L'hôpital Nuova Poliambulanza à Brescia, Lombardie, la région la plus touchée d'Italie (19 mars) © Photo News

Ce pourcentage est plus de deux fois plus élevé que celui de la Chine, remarque l'agence de presse italienne Ansa: d'après une étude de la revue Journal of the American Medical Association (JAMA), 3,8% des Chinois infectés par le coronavirus travaillaient dans le secteur des soins de santé.

Une sous-estimation?

La fondation Gimbe, spécialisée dans la recherche sur la santé, estime cependant que les statistiques italiennes sous-estiment la réalité. Elle réclame des tests de dépistage pour tout le personnel médical qui travaille en première ligne face à l'épidémie.

19 médecins décédés

Selon la Fédération italienne des ordres des médecins (Fnomceo), 19 médecins en activité sont décédés à cause du coronavirus. Le virus a causé la mort de 5.436 personnes en Italie, a annoncé la Protection civile dimanche dans son dernier bilan. 

  1. Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimation n’ont pas respecté le confinement”
    Play

    Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimati­on n’ont pas respecté le confine­ment”

    Ce vendredi, le préfet de police de Paris a tenu un point presse à l’aube du début des vacances de Pâques. Mais lors de son intervention, Didier Lallement a tenu des propos chocs en estimant que les personnes hospitalisées en réanimation aujourd'hui étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement. Quelques heures plus tard, face à la polémique, il a regretté ses propos dans un communiqué.