Plein écran
Crystal meth (illustration) © Getty Images/iStockphoto

Enceinte, elle découvre qu’elle a de la drogue dure dans le sang alors qu’elle n’en consomme pas

C’est après avoir analysé sa maison de fond en comble qu’elle a découvert l’improbable raison de cette contamination sanguine... 

Elisha et Tyler Hessel vivent dans l’État du Missouri (États-Unis). Le couple y a récemment acheté une maison. Au moment d’emménager, Elisha était enceinte et le couple prévoyait d’accueillir cet enfant dans ce nouveau cocon. La grossesse se déroule sereinement jusqu’au jour où un banal examen prénatal sème l’effroi dans la famille: Elisha présente un taux d’amphétamine anormalement élevé dans le sang, révèlent CBS et Slate

Contamination mystérieuse

Stupeur et incompréhension: Elisha n’a jamais consommé d’amphétamine. D’où vient cette contamination? Les futurs parents mènent l’enquête. De fil en anguille, les pistes se dessinent. Les voisins évoquent des descentes de police à cette adresse. Plusieurs laboratoires de production de cette drogue ont également été démantelés dans le comté de Jefferson, “haut lieu de production” de la région. 

Laboratoire de crystal meth

La maison est passée au crible. Le verdict est formel: elle contient de nombreuses traces de méthamphétamine, notamment dans le système de ventilation. Le couple approfondit les recherches et découvre que, quelques années auparavant, la police y avait aussi saisi tout le matériel nécessaire à la fabrication de cette drogue de synthèse, aussi connue sous le nom de crystal meth

Omission coupable

Les anciens propriétaires avaient évidemment omis de spécifier ces antécédents, ce “vice caché”. Non soutenus par leur compagnie d’assurance, Elisha et Tyler Hessel ont lancé un appel aux dons sur la plateforme de financement participatif GoFundMe et espèrent récolter 100.000 dollars pour financer la reconstruction de leur maison. Radical mais seule méthode d’épuration fiable. 

Dans l’attente d’un foyer sain, ils vivent désormais chez les parents d’Elisha et l’enfant, heureusement, se porte bien.