Plein écran
© EPA

Enfants fauchés à Lorient : le chauffard mis en examen pour homicide involontaire aggravé

Le chauffard de Lorient, arrêté mardi dans un hôtel de Lanester (Morbihan) après neuf jours de traque, qui a reconnu “être à l’origine des accidents”, a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires aggravés, a indiqué la procureur de la République de Lorient.

Cet homme de 20 ans, recherché pour avoir tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans, a également été mis en examen pour refus d’obtempérer aggravé, conduite sans permis, conduite sans assurance et délit de fuite, encourant une peine de dix ans. Il a été placé en détention provisoire.

Les policiers, alertés par une personne qui a reconnu le suspect grâce à sa photo figurant sur un appel à témoins visant à le retrouver, l’ont arrêté dans un hôtel de Lanester (Morbihan), commune proche de Lorient, ville où l’accident est survenu, a précisé une source proche de l’enquête. 

Recherché depuis 9 jours

Le suspect, âgé de 20 ans, n’a pas opposé de résistance lors de son interpellation, selon la même source. Il était déjà connu pour des faits de conduite sans permis et d’infraction à la législation sur les stupéfiants. Il était recherché dans toute la France depuis neuf jours. D’importants moyens ont été mobilisés pour le retrouver. Ainsi, une importante opération de recherches terrestre et par hélicoptère avait été lancée lundi à Riec-sur-Belon (Finistère), après le témoignage d’un homme qui disait l’avoir reconnu, selon la presse locale.

Signalements erronés

Vendredi matin déjà, les policiers, avaient immobilisé pendant une quinzaine de minutes un TGV Quimper-Paris en gare de Rennes, à la suite d’un autre signalement erroné. Et jeudi, dans la Nièvre, un témoignage fantaisiste avait provoqué le déploiement de 63 gendarmes, dont 12 du GIGN, ainsi qu’un soutien héliporté.

Soulagement

“C’est le soulagement”, a réagi Ahmet Makas, membre de l’association culturelle turque de Lorient, après avoir parlé avec la famille de l’enfant défunt. “Ils sont contents de l’arrestation. Ils se sentent plus légers et à présent pensent à l’enfant toujours hospitalisé à Brest”, a-t-il ajouté.

La passagère risque 7 ans de prison

Sa passagère, âgée de 21 ans, avait elle aussi été interpellée tout près de là, sur la commune limitrophe de Caudan mercredi, après s’être présentée spontanément chez un habitant. Elle a été mise en examen pour non-assistance à personne en danger par un juge d’instruction et placée en détention provisoire vendredi soir, conformément aux réquisitions du parquet. 

Elle encourt une peine maximale de sept ans tandis que le conducteur du véhicule risque dix ans d’emprisonnement.

Double délit de fuite

L’accident est intervenu le 9 juin à Lorient après un refus d’obtempérer alors que le véhicule était suivi à distance par la gendarmerie. Le véhicule, qui circulait à vive allure sur la voie réservée aux bus, a percuté dans un premier temps une autre voiture, sans faire de blessé, avant de faucher sur un trottoir les deux enfants. 

Plus de 500 personnes, issues pour la plupart de la communauté franco-turque, ont assisté mercredi dernier aux obsèques du petit garçon.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
Marche blanche pour Bunyamin Arslan © Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News