Enquête aux Pays-Bas sur les activités de la mafia

Le parquet national néerlandais va ouvrir une enquête sur les activités de la mafia italienne aux Pays-Bas, a-t-on appris mercredi auprès de celui-ci.

"Un groupe de travail va se rendre à Rome afin de discuter avec les autorités italiennes", a indiqué un porte-parole du parquet néerlandais, précisant que c'était "la première fois" qu'une telle enquête allait être ouverte.
 
"Cela fait longtemps qu'il y avait des récits sur les activités de la mafia italienne aux Pays-Bas", a-t-il souligné, refusant toutefois de donner de plus amples détails sur l'ampleur de l'enquête.
 
L'enquête va se concentrer sur le trafic de stupéfiants et le blanchiment d'argent, a affirmé mercredi le quotidien néerlandais NRC, selon lequel la justice italienne soupçonne de nombreuses collaborations entre des mafieux italiens et des criminels néerlandais.
 
"Ces dernières années plus de vingt fugitifs de différents groupes de la mafia ont été arrêtés, sur indications de la justice italienne, et transférés en Italie", déclare le chef du parquet national, Gerrit van der Burg, cité par le journal. Selon M. Van der Burg, les Pays-Bas sont régulièrement utilisés comme "cachette" par les mafieux.
 
Entre novembre 2008 et août 2009, la police néerlandaise avait notamment arrêté trois membres de la mafia calabraise, la Ndrangheta, considérée comme la mafia la plus puissante et la plus violente d'Italie. Ils étaient soupçonnés d'avoir été impliqués dans une tuerie mafieuse en Allemagne, de trafic de drogue et de meurtre. (belga)