Des enfants immigrés en Inde attendent leur colis alimentaire
Plein écran
Des enfants immigrés en Inde attendent leur colis alimentaire © AFP

Et les plus pauvres? “Personne au monde ne sera en sécurité tant que certains craignent pour leur vie”

Oxfam appelle à la solidarité mondiale pour surmonter la crise liée au coronavirus et demande à la communauté internationale d'agir de manière "immédiate, déterminée et solidaire", a expliqué vendredi la directrice générale d'Oxfam Belgique, Eva Smets, dans un communiqué. Cette annonce intervient alors que la barre du million de cas confirmés de Covid-19 a été franchie et que la moitié de l'humanité est appelée au confinement.

"Le sombre tableau dressé par l'OMS (Organisation mondiale de la santé, NDLR) doit inciter la communauté internationale à prendre des mesures immédiates. Nous devons nous attaquer à cette pandémie avec une détermination sans faille, et de concert. Le million de cas que nous venons de franchir n'est que le début de ce défi colossal. Il faut agir dans un esprit de solidarité mondiale pour empêcher ce virus de décimer les communautés les plus vulnérables. Personne ne sera en sécurité tant qu'il y aura dans le monde des personnes qui craignent pour leur vie", a alerté Eva Smets.

Oxfam se prépare à déployer son système d'aide humanitaire pour soutenir les communautés les plus vulnérables dans plus de 60 pays. "Pour les 3,4 milliards de personnes qui vivent avec moins de 5,5 dollars par jour, pour qui l'accès aux soins de santé est difficile et l'accès à l'eau propre n'est souvent pas garanti, le coronavirus pourrait représenter une catastrophe sanitaire", a ajouté Eva Smets.

L'ONG appelle les gouvernements du monde à financer pleinement le fonds de deux milliards de dollars que l'Onu a appelé à débloquer pour lutter contre la pandémie. Mais cela ne sera pas suffisant, prévient Oxfam, qui a appelé lundi à débloquer une enveloppe de 160 milliards de dollars pour permettre aux 85 économies les moins avancées de doubler leurs dépenses de santé.

Oxfam demande également à la communauté internationale de respecter l'appel au cessez-le-feu mondial lancé par le Secrétaire général de l'Onu le 23 mars dernier afin de permettre aux pays de gérer la pandémie.