Plein écran
© photo_news

Fillon dénonce "un coup d'Etat institutionnel venu de la gauche"

UpdateFrançois Fillon, empêtré dans les affaires visant les emplois présumés fictifs de son épouse, a dénoncé mercredi "un coup d'Etat institutionnel" contre sa candidature à la présidentielle, venu "de la gauche", et demandé aux parlementaires LR de "tenir 15 jours" derrière lui.