Plein écran
© EPA

“Foncer dans un carnaval n'était pas un acte politique, mais une folie du chauffard”

Le conducteur de la voiture qui a foncé dans la foule lors des festivités du carnaval lundi à Volkmarsenof, en Allemagne, ne l’a pas fait pour des raisons idéologiques. Selon le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, il s’agit plutôt de l’acte d'une personne ayant des troubles mentaux d’après les enquêteurs. 

Selon le média allemand, les enquêteurs supposent qu’il s’agit d'un acte de folie de l’auteur, Maurice P., un habitant de 29 ans originaire de Volkmarsen dans la région de Hesse. 

Suite à son geste, plus de soixante personnes ont été blessées, dont de nombreux enfants. Maurice P. ne fait aucune déclaration pour l’instant. L’une des possibilités est que l’homme était dans une crise mentale. Les médecins ont déclaré l’homme fou. Les enquêteurs espèrent découvrir plus d’informations sur ses motivations dans son téléphone portable et autres appareils confisqués.

Plein écran
© Reuters

30 mètres

Selon des témoins présents lors des faits, Maurice P. a foncé dans le cortège à grande vitesse et son break Mercedes gris argenté ne s’est arrêté qu’après une trentaine de mètres. D’après les témoignages, le conducteur continuait d’accélérer. 

Cet incident a provoqué beaucoup d’émotion en Allemagne, notamment parce que l’incident survient quelques jours après l’attentat dans un bar à chicha à Hanau, qui a fait neuf victimes.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.