Plein écran
Donald Trump, loin de se montrer préoccupé par les auditions historiques qui le concernent, a reçu le président turc Recep Tayyip Erdogan ce mercredi 13 novembre à la Maison Blanche © Photo News

“Grand fan” du président Erdogan, Donald Trump évoque sa déception envers Macron

Mise à jourLe président américain Donald Trump a assuré mercredi être “un grand fan” de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan en le recevant à la Maison Blanche, quelques semaines après l’offensive militaire d’Ankara dans le nord-est de la Syrie.

“Je suis un grand fan du président”, a déclaré M. Trump a début de leur conférence de presse commune, se félicitant que le cessez-le-feu conclu mi-octobre “continue à tenir”. “La Turquie, comment tout le monde le sait, est un important allié au sein de l’Otan”, a-t-il ajouté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait justement qualifié mercredi d'"inacceptables" les propos sur l'Otan de son homologue français Emmanuel Macron qui avait estimé que l'Alliance était en état de "mort cérébrale" et déploré l'attitude de la Turquie en Syrie.

“M. Erdogan a été "très déçu" par les déclarations de la France sur l'Otan”, a déclaré Donald Trump depuis le Bureau ovale". "Inacceptable", a ajouté le président turc, assis à ses côtés et dont les propos étaient traduits par un interprète.

M. Macron s'était ouvertement interrogé sur l'avenir de l'Article 5 du traité atlantique, qui prévoit une solidarité militaire entre membres de l'Alliance si l'un d'entre eux est attaqué. "C'est quoi l'Article 5 demain? Si le régime de Bachar al-Assad décide de répliquer à la Turquie, est-ce que nous allons nous engager? C'est une vraie question", avait-il affirmé dans un entretien à The Economist.

Plein écran
"C'est quoi l'Article 5 demain? Si le régime de Bachar al-Assad décide de répliquer à la Turquie, est-ce que nous allons nous engager? C'est une vraie question", a affirmé Emmanuel Macron © Photo News