Grève de 24 heures pour les services de l'AFP en France

Les services de l'AFP sur la France sont fortement perturbés mardi en raison d'un mouvement de grève de 24 heures lancé à l'appel des syndicats toutes catégories de l'Agence France-Presse, annonce l'Agence.

Selon le quotidien Libération, les syndicats de l'agence ont appelé les salariés à observer un arrêt de travail de 24 heures à partir de ce mardi, 14H30. Ils protestent contre la dénonciation "unilatérale" de tous les accords sociaux en vigueur (117 au total) par le directeur général de l'AFP, Emmanuel Hoog.

Pour les représentants du personnel, cette dénonciation est "un acte d'hostilité inacceptable".

La Fédération internationale des journalistes (600.000 adhérents) et la Fédération européenne des journalistes (300.000 adhérents) ont de leur côté appelé le PDG de l'AFP à renoncer à son entreprise de dénonciation des "117 accords et des conventions d'entreprise", peut-on lire dans un communiqué.

Les fédérations "dénoncent cette grave mise en cause du dialogue social, reflet d'une politique d'austérité mise en oeuvre par l'AFP pour réduire la masse salariale et par voie de conséquence les acquis sociaux des salariés comme notamment les congés, les conditions de travail, les salaires, les emplois, etc."

Les deux fédérations apportent dès lors leur soutien à l'action de grève des syndicats.