Plein écran

Heurts entre manifestants et police en Hongrie

La police hongroise a fait disperser quelques centaines de manifestants d'extrême droite mardi à Budapest en marge d'une manifestation proche de l'opposition qui réclamait des élections anticipées.

Après la fin officielle d'une manifestation de plusieurs milliers de personnes organisée par des ONG proches de l'opposition de droite, quelques centaines de manifestants - dont des membres de la formation paramilitaire d'extrême droite la Garde hongroise - ont refusé de quitter les lieux et ont attaqué la police.

Nouveau premier ministre
La manifestation a eu lieu pour protester contre l'accès au pouvoir du nouveau Premier ministre hongrois Gordon Bajnai, qui a été élu par le parlement mardi après-midi. "Les manifestants qui sont restés sur les lieux ont essayé de passer à travers les cordons de sécurité et ont lancé différents projectiles vers les policiers", a annoncé la police.

"Puisque la manifestation a perdu son caractère paisible, la police a commencé à disperser les manifestants, plusieurs interpellations sont en cours", ajoute le communiqué. Certains manifestants ont jeté des oies vivantes derrière les cordons de sécurité.

Incidents
La police de Budapest a annoncé que les manifestants avaient même attaqué une ambulance, alors qu'un autre est entré en collision avec plusieurs policiers avec sa moto. Une autre partie des manifestants a traversé le Danube pour se rendre à la résidence du Président de la république Laszlo Solyom pour lui demander de faire dissoudre le parlement et d'annoncer des élections anticipées.

La police a annoncé que tant que les manifestants étaient paisibles, elle n'allait pas interférer, mais qu'elle ne les laisserait pas entrer dans la résidence non plus. Une femme a pu néanmoins remettre une pétition auprès du bureau du président.

Les manifestants ont brûlé un drapeau de l'Union européenne, ont craché et uriné dessus. Les autorités ont fait état de dix blessés, dont un grave et neuf légers et onze interpellations, mais ce chiffre pourrait encore augmenter. (belga)