Plein écran
Hillary Clinton © EPA

Hillary Clinton: “Les Anglais doivent savoir si les Russes interviennent dans leurs élections”

L’ancienne candidate à la présidence des États-Unis a jugé “inexplicable et honteux” que le gouvernement britannique n’ait pas encore rendu public un rapport sur les allégations d’ingérence russe dans la politique britannique.

La commission du renseignement et de la sécurité du Parlement a établi un rapport qui examine l’activité russe dans la démocratie britannique. Il comprend des allégations d’espionnage, de subversion et d’ingérence dans les élections. Il contient des preuves provenant des services de renseignement britanniques tels que le GCHQ, le MI5 et le MI6 concernant les tentatives secrètes de la Russie d’influencer le résultat du référendum européen de 2016 et des élections générales de 2017.

L’approbation et la publication de ce rapport n’arriveront qu’après les prochaines élections. Le chancelier Sajid Javid a déclaré à la BBC que le délai de publication du rapport était “parfaitement normal” en raison de la nature sensible du contenu, mais les députés membres du Comité du renseignement ont été très critiques à l’égard de cette décision. 

Citation

“La Russie est déterminée à essayer d’influencer la politique des démocraties occidentales”

Hillary Clinton

“Tous ceux qui votent dans ce pays méritent de voir ce rapport avant que votre élection n’ait lieu “, a déclaré Hillary Clinton alors qu’elle était interrogée par la BBC. “Cela devrait être une condition absolue. Parce qu’il ne fait aucun doute, nous le savons dans notre pays, nous l’avons vu en Europe, nous l’avons vu ici, que la Russie  est déterminée à essayer d’influencer la politique des démocraties occidentales. Pas à notre avantage, mais au leur.”

Ingérence dans la politique américaine

Pour Hillary Clinton, cette publication tardive est “inexplicable et honteuse”. Elle a expliqué que son pays avait vécu une situation similaire, en 2016, alors qu’elle était dans la course à la présidence. À l’époque, a-t-elle ajouté, Donald Trump et son équipe faisaient l’objet d’une enquête sur leurs liens avec la Russie, avec des agents russes et avec d’autres personnes qui défendent les intérêts russes. Mais avant les élections, le public américain ne le savait pas. Pour elle, la Russie joue encore un rôle dans la politique américaine.

Aux États-Unis, l’enquête Mueller a établi un vaste modèle d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine de 2016, en particulier concernant l’utilisation des médias sociaux et la fuite de documents. Toutefois, aucun complot criminel entre Moscou et la campagne Trump n’a été prouvé.

Jusqu’à présent, aucune preuve d’une campagne cybernétique d’une telle ampleur n’a été produite au Royaume-Uni et les ministres du gouvernement ont déclaré qu’il n’y avait aucune preuve d’interférence “réussie” de la Russie dans les élections britanniques.