Plein écran
© afp

Hosni Moubarak blanchi par la justice

Un tribunal égyptien a blanchi samedi l'ancien président Hosni Moubarak de l'accusation de complicité de meurtres qui pesait sur lui après la mort de centaines de manifestants durant la révolte de 2011 qui a mis fin à ses 30 années au pouvoir.

La cour a également acquitté M. Moubarak, âgé de 86 ans, d'accusations de corruption, notamment dans le cadre de la vente de gaz naturel égyptien à Israël qui se serait faite en dessous des prix du marché.

846 morts lors du Printemps arabe
L'ex-raïs égyptien était accusé d'avoir ordonné à la police de réprimer violemment le soulèvement populaire du "Printemps arabe" en 2011.

Quelque 846 personnes étaient décédées lors de cet épisode.

Il était jugé avec son ancien ministre de l'Intérieur Habib al-Adly, qui a également été acquitté.

Moubarak reste en prison
Moubarak devrait cependant rester en détention car il purge actuellement une peine de prison de trois ans dans le cadre d'une autre affaire de corruption.