Plein écran
© Thinkstock

Huit Français sur dix jugent légitime que les riches paient plus d'impôts

Plus de huit Français sur dix (81%) estiment qu'il est légitime de demander aux personnes les plus riches de payer davantage d'impôts étant donné le contexte économique difficile en France, selon un sondage Ifop pour Le Figaro publié vendredi.

Plein écran

41% des personnes interrogées se sont déclarées "tout à fait d'accord" avec une imposition plus importante des Français les plus riches, et 40% ont dit être "plutôt d'accord".

A l'inverse, 19% ne sont "pas d'accord". 97% des sympathisants de gauche sont "d'accord" avec cette affirmation, tout comme 67% des sympathisants FN et 57% de ceux de l'UMP.

Dans le même temps, un Français sur deux (54%) a estimé compréhensible que certaines personnes riches partent s'installer à l'étranger étant donné le niveau élevé d'impôts qu'elles doivent acquitter en France.

59% des 1.007 personnes interrogées du 18 au 20 décembre par internet pensent que le nombre de personnes riches quittant actuellement la France pour des raisons fiscales est plus important qu'il y a quelques années.

Pour 33%, il est aussi important et pour 2% il est moins important. Leur nombre est estimé comme étant supérieur pour 79% des sympathisants UMP, pour 66% des sympathisants FN et pour 49% des sympathisants de gauche.

Pour 41% (32% en avril) des Français le montant des impôts directs et indirects acquittés par les plus riches est trop élevé -ce qui les incite à quitter le pays. Pour 30%, il n'est pas assez élevé (54% en avril) -ce qui ne permet pas de corriger les inégalités- et pour 29%, il est adapté (14% en avril). Près de huit sympathisants UMP sur 10 (78%) jugent les impôts trop élevés, devant 60% des sympathisants FN et 15% des sympathisants de gauche (44% estiment qu'ils ne sont pas assez élevés).

En ce qui concerne l'exil fiscal de Gérard Depardieu, 40% des Français ont indiqué comprendre sa décision (73% des sympathisants UMP et 58% des FN) tandis que 35% se sont dits choqués (58% des sympathisants de gauche). 25% des personnes interrogées se sont montrées indifférentes (26% des sympathisants de gauche, 20 des FN et 15% des UMP).

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.