Une commode Ikea a basculé sur Jozef Dudek, un enfant de deux ans, en 2017
Plein écran
Une commode Ikea a basculé sur Jozef Dudek, un enfant de deux ans, en 2017 © DR

Ikea condamné à payer 46 millions de dollars pour la mort d’un enfant, étouffé par l’un de ses meubles

En 2017, un enfant de deux ans a perdu la vie en suffoquant à cause de la chute d’un meuble Ikea. Deux ans et demi plus tard, le géant suédois a été condamné à verser 46 millions de dollars, soit 41 millions d’euros, à la famille du jeune défunt.

Mai 2017. Une commode de type “Malm” chute sur Jozef Dudek, un enfant de deux ans qui habite en Californie. Le petit garçon est décédé en suffoquant, coincé par les tiroirs du meuble. Ikea savait que cette série de commodes “présentait un risque déraisonnable de renversement et était dangereuse” et ne respectait pas les normes de sécurité de l’industrie en matière de stabilité, selon les avocats des parents de la victime.

À l’époque, il y avait eu une campagne de rappel pour la commode concernée, qui tombait facilement si elle n’était pas ancrée au mur. Les clients pouvaient l’échanger en magasin, mais les parents du garçon de deux ans n’avaient pas entendu parler de cet avertissement.

“Commode conçue de manière instable”

La société a donc été condamnée à verser 46 millions de dollars à la famille du petit Jozef. Il pourrait s’agir de la plus grande amende imposée aux États-Unis en raison de la mort d’un enfant. “Nous n’avons jamais pensé qu’un enfant de 2 ans pouvait faire basculer une commode de 76cm. Ce n’est que plus tard que nous avons appris que cette commode était conçue de manière instable, qu’elle ne répondait pas aux normes de sécurité et que cela était arrivé à d’autres petits garçons”, ont expliqué les parents.

Le porte-parole d’Ikea a également réagi à la décision de la justice: “Bien qu’aucun règlement ne puisse modifier les événements tragiques qui nous ont amenés ici, pour le bien de la famille et de toutes les personnes impliquées, nous sommes reconnaissants que ce litige soit parvenu à une résolution. Nous restons déterminés à travailler pour résoudre ce problème très important de sécurité à domicile.”

La famille a déclaré qu’elle offrirait un million de dollars à des associations qui travaillent sur la protection des enfants contre des produits pouvant menacer leur intégrité physique.