Il existerait deux variantes du Covid-19, d'une agressivité différente
Plein écran
Il existerait deux variantes du Covid-19, d'une agressivité différente © Photonews

Il existe deux types de Covid-19, selon des chercheurs chinois

Des scientifiques chinois qui étudient le nouveau coronavirus ont indiqué en avoir trouvé deux types principaux entraînant des contaminations.

Les chercheurs de l’université de Pékin et de l’Institut Pasteur de Shanghai concèdent que leur analyse portait sur un nombre limité de données et ajoutent que d’autres études sur des données plus larges sont nécessaires pour mieux comprendre l’évolution du virus. Ils relèvent néanmoins que, dans l’étude préliminaire, un type plus agressif du nouveau coronavirus associé au foyer de l’épidémie à Wuhan représentait environ 70% des souches analysées, tandis que les 30% restants concernaient un type moins agressif. La prévalence du virus plus agressif aurait diminué après début janvier 2020, selon eux.

Ces découvertes ont été publiées mardi dans le National Science Review, journal de l’Académie chinoise des sciences. Elles soutiennent un besoin urgent d’études approfondies et immédiates combinant des données génomiques et épidémiologiques, ainsi que des tableaux de symptômes des patients, écrivent les scientifiques.

L’Association médicale chinoise, organisation gouvernementale, a par ailleurs confirmé mercredi que la période d’incubation moyenne est de cinq à sept jours, avec un maximum de quatorze jours.

La Chine continentale a connu mardi 119 nouveaux cas, faisant grimper le total à 80.270 contaminations mais confirmant une tendance à la baisse depuis mi-février. Les 38 nouveaux décès ont porté le nombre de victimes à 2.981 morts en date du 3 mars. Tous les décès ont été recensés dans la province de Hubei, sauf un.