Plein écran
Jaime Alvarez © AP

Il raconte son attaque par un taureau à Pampelune

Sa femme avait les pires craintes, mais Jaime Alvarez, un Américain de 46 ans originaire de San Francisco, a tenu à tout prix à participer à la célèbre corrida de Pampelune, en Espagne. 

Plein écran
Fêtes de San Fermin, à Pampelune, le 8 juillet. © Photo News

Chaque année, des milliers de personnes se rassemblent à Pampelune, pour les fêtes de San Fermín. Habillés en rouge et blanc, des hommes et des femmes font la fête pendant plusieurs jours dans les ruelles étroites de la ville. Les journées sont marquées par des lâchers de taureaux pesant entre 500 et 600 kg, sur un parcours de 875 mètres. Chaque année, des dizaines de personnes sont blessées et un participant a même perdu la vie en 2009.

Jaime Alvarez participait cette année à la course. Fier de son exploit, il a pris le temps de faire une vidéo au moment où il pensait que tous les taureaux étaient arrivés dans l’arène. Les organisateurs fermaient les portes, quand un taureau resté à l’arrière l’a accroché d'un coup de corne.

“Ma main était couverte de sang”

“La joie et l’excitation d’être dans les arènes se sont rapidement transformées en peur, en une peur réelle pour ma vie”, raconte l’Américain sur son lit d’hôpital. “C’est comme si un camion ou une voiture m’avait heurté sur le côté de la tête. J’ai mis ma main sur ma nuque et j’ai senti une blessure. Ma main était couverte de sang. J’étais complètement sonné, puis un type m’a attrapé au poignet et m’a emmené aux urgences.

La mort évitée de justesse

Plein écran
© Photo News

Jaime Alvarez a été opéré pendant deux heures et demie. Les médecins lui ont assuré qu’il avait eu beaucoup de chance, car la corne du taureau s’est enfoncée profondément dans son cou. Une partie de son os maxillaire est cassée, mais l’artère et les veines vitales ont été épargnées. “La corne est montée directement dans la mâchoire. Si elle avait été un tout petit peu plus en arrière, je ne serais pas là pour raconter mon histoire”. 

“Une énergie incroyable”

Jaime Alvarez est l’une des cinq personnes qui ont déjà été blessées cette année. Malgré sa mésaventure, il jure qu’il retournera faire les courses de Pampelune. “Cette course est fantastique”, dit-il. “Le festival est incroyable, les gens sont incroyables et l’énergie qu’il y a là-bas aussi”.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News