Plein écran
Illustration © Photo News

Il refuse de manger de la viande, le maire l’exclut de la cantine scolaire: “Ahurissant”

Une mesure radicale pour un enfant de 8 ans et une affaire locale qui fait grand bruit sur les réseaux sociaux. 

Les faits ont eu lieu au mois de novembre dans le département de l’Isère (Auvergne-Rhône-Alpes), à Pont-de-Chéruy, à une trentaine de kilomètres de Lyon. Kamil, 8 ans, élève en CE2 (3e primaire), n’est désormais plus autorisé à fréquenter la cantine de son école depuis qu’il a refusé d’y manger de la viande. Une attitude contraire au règlement interne et une sanction définitive décrétée par... le maire en personne, Alain Tuduri. 

“Ahurissant”

Choqués, les parents ont partagé le courrier officiel sur Facebook (voir ci-dessus), relate France 3 Régions. La publication a récolté dans la foulée près de 5.000 approbations, suscité plus de 6.000 commentaires et été partagée plus de 18.000 fois. Mohamed Djerbi, avocat et président de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) à Grenoble, a été saisi de l’affaire. Un renvoi “ahurissant”, selon lui, et “aux motivations fallacieuses”. Il envisage une plainte au pénal. 

Lourd passé

La personnalité du maire pose également question. Alain Tuduri est en effet bien connu de la justice et des associations antiracistes, rappelle France 3 Régions. Ainsi, entre 1998 et 2003, l’élu local aurait empêché de nombreux acheteurs au nom à consonance maghrébine à accéder à la propriété sur le territoire municipal. Il a en outre été reconnu coupable de discrimination raciale en 2010 avant que le jugement ne soit annulé l’année suivante par la Cour de cassation.