Plein écran
Hilde Vautmans © RV

"Inacceptable" que Johnson mette en doute le paiement de la facture du Brexit”

L'eurodéputée belge Hilde Vautmans (Open Vld) a qualifié mardi d'"inacceptable" la menace du favori au poste de Premier ministre britannique, Boris Johnson, de ne pas payer la facture du Brexit (un montant évalué entre 40 et 45 milliards d'euros) si l'Union européenne n'accepte pas de meilleures conditions pour son pays.

S'il passe aux actes après avoir remplacé la conservatrice Theresa May, ce paiement devra être imposé juridiquement, a-t-elle affirmé lors de l'émission de De Ochtend de la radio publique VRT. 

"Il (M. Johnson) joue avec la crédibilité de tout le Royaume-Uni", a souligné Mme Vautmans. 

Cet ancien journaliste et ex-ministre des Affaires étrangères, considéré comme le favori pour succéder à Theresa May à Downing Street, a prévenu samedi que s'il devenait Premier ministre, il refuserait que le Royaume-Uni paie la facture du Brexit - qu'il a chiffrée à 39 milliards de livres - jusqu'à ce que l'UE accepte de meilleures conditions de retrait.

"Nos amis et partenaires doivent comprendre que l'argent sera conservé jusqu'à ce que nous ayons plus de clarté sur le chemin à prendre", a dit ce partisan du Brexit dans un entretien au 'Sunday Times'.

C'est "inacceptable" de mettre en doute le paiement de cette facture, a répliqué mardi Mme Vautmans, qui a conservé son siège au Parlement européen lors des élections du 26 mai. "Les engagements pris doivent être soldés", a-t-elle ajouté. 

Si M. Johnson continue à refuser (de payer), "nous allons le forcer, il y a suffisamment de possibilités juridiques", a fait valoir l'eurodéputée.