Plein écran
© Getty Images/Aurora Open

Israël détruit un projet financé par la Belgique en Palestine

Israël a détruit un projet financé par la Belgique en territoires palestiniens, rapporte Le Soir, lundi. Trois réservoirs d'eau et au moins 2.500 arbres, qui faisaient partie d'un projet supervisé par Oxfam, ont été détruits.

Les faits remontent au 4 juillet et se sont déroulés dans le village bédouin palestinien de Khirbet Ad-Duqaiqah près d'Hébron. Les dommages s'élèveraient à plus de 75.000 euros selon l'organisation.

300 personnes de la communauté bédouine sont aujourd'hui touchées par ces démolitions: la population n'a plus suffisamment d'eau et de pâturages pour ses troupeaux, desquels ils dépendent pour leur revenu, précise Oxfam au Soir.

Des faits similaires en 2014

Ecolo et Groen demandent au ministre des Affaires étrangères sortant, Didier Reynders (MR), de condamner "clairement" ces nouvelles destructions, de réclamer une indemnisation au gouvernement israélien pour les dommages et d'engager des poursuites. Ils réclament également que l'ambassadrice d'Israël, Simona Frankel, soit convoquée.

Ce n'est pas la première fois qu'Israël détruit des infrastructures en territoires palestiniens financées par la Belgique. En octobre 2014, notamment, l'armée israélienne avait détruit plus de 4,5 kilomètres de câbles électriques et environ 70 poteaux électriques, qui avaient été montés avec le soutien de la Coopération belge au développement.