Plein écran
© reuters

Israël veut "renverser" Abbas en cas d'Etat de Palestine

Le ministère israélien des Affaires étrangères propose de "renverser" le président palestinien Mahmoud Abbas en cas de succès de la demande d'élévation du statut de la Palestine à l'ONU à la fin du mois, selon un document d'orientation politique obtenu mercredi par l'AFP.

"Renverser le régime d'Abou Mazen (Mahmoud Abbas, NDLR) serait la seule option dans ce cas", affirme ce projet de document qui doit être entériné par le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman avant d'être soumis au gouvernement.

"Toute autre option (...) signifierait d'agiter un drapeau blanc et de reconnaître l'échec des dirigeants israéliens à relever ce défi", poursuit le document.

M. Lieberman avait déjà prévenu le 24 octobre, lors d'une rencontre avec la chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton, que si les Palestiniens "persistaient dans ce projet, (il) ferait en sorte que l'Autorité palestinienne s'effondre", selon les médias israéliens.

Le président Abbas a annoncé lundi soir que la demande de rehaussement du statut palestinien serait présentée à l'Assemblée générale de l'ONU le 29 novembre au nom de l'OLP.

Les responsables palestiniens ont affirmé être prêts à affronter les conséquences de la démarche à l'ONU.

  1. Didier Raoult contre-attaque et dénonce "une étude foireuse et délirante”
    Play

    Didier Raoult con­tre-attaque et dénonce "une étude foireuse et délirante”

    Malgré la nouvelle étude d’ampleur qui vient d’être publiée, où l’inefficacité, et même la dangerosité, de l’hydroxychloroquine dans la lutte contre le coronavirus est constatée, Didier Raoult n’a pas changé d’avis. S’appuyant sur ce qu’il a observé dans son Institut, le professeur marseillais dénonce “une étude foireuse” et réaffirme que ce traitement “sauve beaucoup de gens”.