Plein écran
Illustration © photo_news

“J’ai raté le coche”: la lettre d’un octogénaire pour retrouver son coup de foudre

Un trajet en bus et un coup de foudre. Jean-Pierre Meston, un Français âgé de 86 ans, est tombé sous le charme d’une passagère alors qu’il était installé dans le bus 46 reliant la gare du Nord et le château de Vincennes à Paris. Pour tenter de retrouver la “jolie dame”, il a rédigé et placardé une lettre sur les abribus de la ville lumière.

“On a tous dit “ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois”. Le refrain entonné par Big Flo et Oli résonne peut-être aujourd’hui dans la tête de Jean-Pierre Meston. 

Le 20 août dernier, il croise le regard d’une passagère dans un bus parisien. Coup de foudre immédiat. La discussion s’engage, mais prend fin rapidement car Jean-Pierre est arrivé  à destination. Il quitte le véhicule sans avoir demandé les coordonnées de la “jolie dame”, comme il l’a défini dans une lettre placardée sur les abribus de Paris. 

“Je suis un idiot”

“J’ai raté le coche parce qu’au lieu de descendre à Faidherbe Chaligny pour rattraper mon bus 86, j’aurais du aller jusqu’à Reuilly-Diderot pour faire plus ample connaissance et échanger nos numéros de téléphone. Je suis un idiot car je suis tombé sous le charme de cette jolie dame”.

“Elle a 86 ans comme moi. Elle est née le 6 avril 1933 et moi le 6 mai 1933, je lui ai dit qu’elle faisait facilement 10 ans de moins. Je lui ai dit que j’avais eu un cancer, elle m’a répondu moi aussi. Avec toutes ces précisions, elle se reconnaîtra.”