Plein écran
© afp

"Jacques Chirac va bien, il grogne"

VideoFrédéric Salat-Baroux, gendre de Jacques Chirac, a assuré mardi que l'ancien président "va très bien" après son opération chirurgicale de la veille.

Sur Europe 1, l'ancien secrétaire général de l'Elysée a déclaré : "Il va très bien. Il a subi hier matin une petite opération chirurgicale à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Il est remonté en fin de matinée et va bien". Il a parlé d'une opération "assez courte", sous anesthésie générale.

Ètait-elle prévue? "Non. A l'issue d'un petit contrôle, il s'est avéré qu'il fallait procéder à cette petite opération qui est sans gravité mais qui était nécessaire. On a pensé qu'il était bien de laisser passer l'anniversaire puisqu'il n'y avait pas d'urgence. Il a été opéré, et ça s'est très bien passé". L'intervention aux reins, a précisé M. Salat-Baroux, "était nécessaire pour qu'il se sente le mieux possible et qu'il puisse ensuite tranquillement revenir chez lui, et partir tranquillement en vacances pour les fêtes de Noël".

Relancé sur un éventuel polype, le responsable a répondu : "Je ne suis pas médecin. Ce que je peux vous dire, c'est que c'est une opération qui était nécessaire mais absolument sans gravité". L'ex-chef de l'Etat, 81 ans, "se repose, il va bien, il va pouvoir reprendre les activités qui sont les siennes aujourd'hui, rentrer chez lui tranquillement et puis partir en famille pour les vacances. Ce qui est important, c'est ça". Il restera à l'hôpital "quelques jours, le temps qu'il puisse rentrer chez lui tranquillement".

"Je l'ai vu après son opération et hier soir en fin de soirée", a précisé l'époux de Claude Chirac. "Il est parfaitement conscient, il est bien et il grogne, donc ça veut dire qu'il va probablement bien!"

  1. “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    La photo des corps inertes d’Oscar Alberto Martinez Ramirez, un migrant salvadorien de 26 ans, et de sa petite fille Valeria, 23 mois, gisant le long des rives du Rio Grande, bouleverse le monde entier. Emportés par le courant, ce père de famille et sa fillette se sont noyés en voulant traverser le fleuve qui sépare les Etats-Unis du Mexique. Ils aspiraient à une vie meilleure et voulaient vivre le rêve américain. “Ils sont morts dans les bras l’un de l’autre”, témoigne la maman d’Oscar, anéantie.