La journaliste Roselyne Febvre
Plein écran
La journaliste Roselyne Febvre © Capture d'écran France 5

“Je ne peux pas les blairer”: une journaliste se lâche sur la France Insoumise et suscite la polémique

Un micro toujours allumé, un élan de spontanéité et un tollé. La cheffe du service politique de France 24, qui pensait être hors antenne, a assuré en plein direct qu’elle ne pouvait pas “blairer” la France Insoumise. Certaines figures du parti réclament des excuses.

  1. Échange tendu entre Dechavanne et Mélenchon dans “Quelle époque”: “Elle a aimé votre blague Léa Salamé?”

    Échange tendu entre Dechavanne et Mélenchon dans “Quelle époque”: “Elle a aimé votre blague Léa Salamé?”

    Invité sur le plateau du nouveau talk-show “Quelle époque”, diffusé le samedi soir sur France 2, Jean-Luc Mélenchon a accepté de répondre aux questions de la journaliste Léa Salamé, s’exprimant notamment sur l’affaire Quatennens. Mais au cours de la discussion, l’ambiance s’est particulièrement tendue entre le fondateur de la France Insoumise et l’animateur Christophe Dechavanne, qui tient un rôle d’invité permanent dans le programme. “On va parler de sexisme si vous voulez”, a-t-il lancé au politique.
  2. Affaire Quatennens: le malaise de la France Insoumise en pleine conférence de presse

    Affaire Quatennens: le malaise de la France Insoumise en pleine conférence de presse

    Les violences faites aux femmes continuent de plonger la gauche dans la tourmente: LFI, engluée dans l'affaire Quatennens, a essuyé un feu roulant de critiques des pontes de la majorité, tandis que les écologistes ont suspendu Julien Bayou de sa co-présidence du groupe. Invitée à s’exprimer sur le tweet de Jean-Luc Mélenchon, qui avait salué la “dignité” et le “courage” d’Adrien Quatennens, la Première ministre Elisabeth Borne a jugé "évidemment extrêmement choquant d'avoir quelqu'un qui banalise les violences intra-familiales". Quant aux ténors de la France insoumise, également interrogés sur la réaction de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, ils n’ont pu cacher un certain malaise en conférence de presse...