Plein écran
© epa

Jean-Marie Le Pen "blessé par Marine"

VideoLe Front National a décidé de retirer le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen, son président d'honneur. Une décision vécue comme une trahison.

La décision est tombée. Le site du FN n'hébergera plus le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen. Une question juridique avance-t-on au sein du parti. "Les propos éventuels qui donnent lieu à des poursuites judiciaires en correctionnelle font condamner Jean-Marie Le Pen mais aussi le directeur de la publication. On doit donc prendre nos précautions", explique Wallerand de Saint-Just, membre du bureau exécutif.

Un choix vécu par Le Pen père comme un désaveu et une forme de trahison. Comme il l'a exprimé au Point, il se dit sous le choc, ayant appris ce choix par la presse et non par sa fille. "La courtoisie ne domine pas dans cette affaire. Sur le plan affectif, je suis très blessé", a-t-il déclaré sur le site de l'hebdomadaire. "La voix tremblante", celui-ci se dit trahi. "Je supporte assez bien les coups de face mais pas ceux qui sont donnés dans le dos, lâchement."

"Personne ne bridera ma liberté d'expression"
De relations avec sa fille, il n'en existe plus. "Je n'ai plus aucune  communication avec elle", déplore le député européen de 85 ans qui se défend de tout propos antisémite. "On me fait procès d'avoir employé le mot "fournée" qui aurait une connotation antisémite, mais il n'en a pas! Marine me fait le grief de ne pas avoir anticipé la possibilité d'une mauvaise interprétation d'un mot que j'ai employé".

Déterminé, Jean-Marie Le Pen ne compte pas faire un pas de côté. "Je suis la seule personne du FN à être nommée à vie. Je me battrai tant que je serai président d'honneur, jusqu'au jour où mon coeur cessera de battre".

Sur RTL, la figure emblématique de l'extrême droite française persiste
et signe. "Marine s'est trompée. Je ne suis pas si facile que ça à évacuer. Personne ne bridera ma liberté d'expression. Je n'ai pas l'intention de changer d'attitude". D'après la radio française, Jean-Marie Le Pen continuera à s'exprimer; il publiera désormais ses vidéos sur son propre site. Malgré la décision du FN, Europe 1 a pu sauvegarder l'intégralité de la vidéo contestée postée samedi 7 juin dernier. À voir ci-dessous.