Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images

Jeter un mégot de cigarette par la fenêtre de sa voiture coûtera désormais 6.800 euros en Australie

En Australie, l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, a décidé de frapper fort après avoir été particulièrement touché par les incendies. Les autorités ont décidé de punir d'une amende de près de 7.000 euros les personnes jetant leur cigarette allumée par la fenêtre de leur voiture, rapporte la chaîne ABC News.

Les conducteurs australiens sont désormais passibles d’une amende pouvant atteindre 6.800 euros s’ils sont pris en train de jeter une cigarette allumée hors de leur voiture. 

Cette lourde amende sera infligée si l’infraction a été commise pendant une interdiction totale de faire du feu, qui est déclarée les jours de conditions météorologiques extrêmes et qui interdit aux personnes d’allumer des feux en plein air ou de se livrer à d’autres activités susceptibles de provoquer un incendie. 

Retrait de points

La nouvelle sanction, qui est entrée en vigueur vendredi en Nouvelle-Galles du Sud, peut également s’appliquer aux passagers d’une voiture. Une amende de 600 dollars australiens (soit environ 370 euros) est prévue et ce montant est doublé en cas d’interdiction totale de feu. 

Pour la première fois, le contrevenant encourt un retrait de cinq à dix points sur son permis de conduire.

En 2019, plus de 200 personnes ont été prises en train de jeter une cigarette allumée hors de leur véhicule en Nouvelle-Galles du Sud, selon un communiqué de presse du gouvernement.

Une décision forte et inédite

“Ce comportement imprudent met en danger la sécurité des pompiers volontaires”, a rappelé Brian McDonough, président de la “NSW Rural Fire Service Association”, dans un communiqué. “J’espère que cette décision incitera les gens à réfléchir aux conséquences de leurs actes la prochaine fois qu’ils iront jeter une cigarette allumée”, a-t-il ajouté.

Cette décision intervient alors que des feux de brousse ont décimé certaines parties du pays et notamment le sud-est. C’est la première sanction de ce type en Nouvelle-Galles du Sud pour une telle infraction.

Plus de 15 millions d'hectares de terre ont été détruits dans tout le pays, au moins 25 personnes ont été tuées et plus d’un milliard d’animaux seraient morts. On estime que plus de 800 millions de ces animaux ont été tués rien qu’en Nouvelle-Galles du Sud, selon un écologiste de l’Université de Sydney.

Les incendies ont commencé en septembre 2019 et devraient se poursuivre au moins pendant les prochaines semaines, même si les fortes pluies de cette semaine ont permis d’offrir un certain répit.