Jugée pour avoir mis un pantalon, une journaliste riposte