AFP
Plein écran
© AFP

Jusqu'à 3.000 emplois supprimés chez Ryanair, pas de reprise des vols avant juillet

mise à jourLa compagnie à bas coût Ryanair a annoncé vendredi qu’elle allait supprimer jusqu’à 3.000 emplois, principalement parmi les pilotes et le personnel naviguant, en raison de la paralysie du transport aérien en pleine pandémie. Le transporteur aérien irlandais précise dans un communiqué que ses vols seront à l’arrêt jusqu’au mois de juillet au moins et qu’il faudra attendre deux ans, soit l’été 2022, pour un retour à la normale

  1. Ryanair menacer d’aller en justice contre les aides d’États aux compagnies aériennes nationales

    Ryanair menacer d’aller en justice contre les aides d’États aux compagnies aériennes nationales

    La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair n'a pas l'intention de se résigner à ce que les pays européens maintiennent leurs compagnies aériennes nationales à flot grâce à des aides d'État. C'est ce qu'a écrit Michael O'Leary, patron du groupe aéronautique irlandais, dans une lettre adressée à Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence. Il menace d'intenter des poursuites judiciaires.