Plein écran
La photo polémique. © DR

Justin Trudeau s’excuse pour ce “blackface”

Une photographie du Premier ministre canadien Justin Trudeau grimé en personne de couleur lors d'une soirée dans une école privée où il enseignait en 2001 a été publiée mercredi par le Time Magazine, déclenchant une polémique face à cette pratique hautement controversée du "blackface", en pleine campagne électorale.

La responsable des relations médias du parti libéral du Premier ministre, Zita Astravas, a confirmé au Time Magazine que Justin Trudeau, alors âgé de 29 ans, était bien sur cette photo, qui provient d'un album photo de promotion scolaire de l'année 2000-2001.

Sur cette image en noir et blanc, on peut voir un homme souriant, entouré de quatre femmes, portant un turban, le visage recouvert de noir. 

La photographie aurait été prise lors du diner annuel de l'école privée de West Point Grey Academy, située à Vancouver, où Justin Trudeau enseignait, a expliqué Mme Astravas, citée par le Time. Cette soirée avait pour thème les "nuits arabes" et M. Trudeau était "déguisé en un personnage d'Aladdin", a-t-elle poursuivi. 

C'est un homme d'affaires, Michael Adamson, membre de la communauté de cette école, qui a transmis le document au Time. N'ayant pas lui-même assisté à cette soirée, il a expliqué être tombé sur cette photographie en juillet et avoir décidé de la rendre publique. 

Justin Trudeau a affirmé qu’il “regrette profondément” de s’être grimé le visage en noir lors d’une soirée en 2001, comme l’a révélé une photo publiée par le magazine Time en pleine campagne électorale.

M. Trudeau, qui avait 29 ans au moment où la photo a été prise, a reconnu que cette pratique controversée dite du “blackface” était “raciste” mais n’en avait pas conscience à l’époque. “Je n’aurais pas dû le faire”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse impromptue. C’était une erreur (...) Je m’excuse profondément. Je suis vraiment désolé”. 

M. Trudeau est actuellement en pleine campagne pour sa réélection. L'issue des élections législatives du 21 octobre est incertaine, les sondages prédisant au Premier ministre canadien une lutte serrée face aux conservateurs.

Plusieurs célébrités ont été épinglées ces dernières années pour avoir arboré un "blackface", pratique aujourd'hui considérée comme raciste. Elle remonte aux "minstrel shows" nés dans la première partie du 19ème siècle, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs.