Plein écran
© AP

Juul suspend aux USA la vente des e-cigarettes aromatisées, mais pas en Belgique

Le leader américain des cigarettes électroniques, Juul Labs, a annoncé jeudi la suspension des ventes de recharges aromatisées non-mentholées aux Etats-Unis, alors que le gouvernement de Donald Trump prépare une interdiction nationale. En Belgique, les produits de la marque controversée sont toujours dans les rayons, a indiqué vendredi un porte-parole de la société.

La marque cessera de vendre les arômes mangue, crème, fruits et concombre, jusqu'à ce que les autorités de santé fédérales finalisent les nouvelles réglementations sur le vapotage, a annoncé Juul. Les "pods" aux goûts tabac, menthol et menthe continueront d'être vendus.

"Nous devons faire repartir à zéro le secteur du vapotage en gagnant la confiance de la société et en coopérant avec les régulateurs, les pouvoirs publics et toutes les parties prenantes pour lutter contre le vapotage des jeunes, tout en offrant une alternative aux adultes fumeurs", a déclaré le nouveau directeur général de Juul, K.C. Crosthwaite, nommé le mois dernier.

“Le cadre réglementaire aux États-Unis est différent”

Un bras de fer se déroule en ce moment aux États-Unis sur les cigarettes électroniques, apparues il y a environ dix ans et devenues ces dernières années très prisées des jeunes, selon de multiples enquêtes.

L'e-cigarette Juul est disponible en Belgique depuis le 17 septembre, dans les magasins spécialisés et les librairies. Les goûts proposés sont le tabac blond, la menthe, la vanille, la mangue et la pomme. Contrairement aux États-Unis, les trois dernières saveurs n'ont pas été retirées des rayons. 

"Les produits ont été approuvés par les autorités européennes. Le cadre réglementaire aux États-Unis est différent", a répondu un porte-parole de la société à ce sujet.