Vidéo de la dépouille de Mouammar Kadhafi tournée par Al-Jazeera. La vidéo contient des image susceptibles de heurter la sensibilité.

Kadhafi est mort, le monde réagit (vidéos)

UpdateLe dirigeant déchu Mouammar Kadhafi a été capturé à Syrte et a succcombé à de graves blessures, a annoncé le CNT et la télévision libyenne. Son corps a été transporté à Misrata. Plusieurs responsables étrangers ont confirmé son décès, dont Nicolas Sarkozy.

Plein écran
© afp
Plein écran
Premier cliché de la capture de Mouammar Kadhafi prise par un photographe de l'AFP qui a pris en photo l'écran du téléphone portable d'un combattant du CNT. © afp
Plein écran
La dépouille de Mouammar Kadhafi a été transportée en ambulance à Misrata. © epa
Plein écran
Mouammar Kadhafi aurait tenté de prendre la fuite par ce tunnel avant d'être capturé. "C'est l'endroit où le rat Kadhafi se cachait", a été inscrit sur le béton. © afp
Plein écran
© afp
Plein écran
L'annonce de la libération totale de la Libye sera faite au plus tard vendredi, a annoncé le chef de l'exécutif du CNT, Mahmoud Jibril. © epa

Contrairement à ce qui avait été annoncé, Mouammar Kadhafi n'a pas été tué par des frappes de l'OTAN. D'après Le Monde, la disparition tragique du Guide a eu lieu lors de la tentative de sortie de la ville de Syrte d'un convoi de véhicules qui a été "intercepté et bombardé". Une partie du convoi a alors pris une direction qui l'a "mis sous le contrôle de la katiba 'Tiger' de Misrata" (la brigade des combattants du CNT). Pris dans cette "situation d'embuscade", le convoi a été bloqué et ses occupants neutralisés, selon cette même source. Des combattants du Conseil National de Transition l'ont ensuite intercepté dans le but de le capturer, comme tend à le montrer une vidéo diffusée sur Youtube. On ne sait cependant où repose sa dépouille. Dans une mosquée ou dans...un centre commercial du Souk Taouansa, à Misrata?

"Fin de la tyrannie"
"Nous annonçons au monde que Kadhafi a été tué aux mains des révolutionnaires", a indiqué à la presse le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi (est), Abdel Hafez Ghoga. "C'est un moment historique, c'est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin", a-t-il dit.

Selon lui, l'information de sa mort "a été confirmée par nos commandants sur le terrain à Syrte, ceux-là mêmes qui ont capturé Kadhafi alors qu'il avait été blessé lors de la bataille à Syrte".

Un fils de Kadhafi également tué
Mouatassim, fils du dirigeant déchu libyen Mouammar Kadhafi, a également été retrouvé mort à Syrte, où son père a été tué jeudi, a indiqué Mohamed Leith, un commandant des forces du nouveau régime qui combattait dans la ville. Tandis que Seif al-Islam Kadhafi, considéré comme le potentiel successeur de son père, serait toujours en fuite.

"Nous l'avons retrouvé mort. Nous avons mis son corps ainsi que celui du (ministre de la Défense du régime déchu libyen), Aboubakr Younès Jaber, dans une ambulance pour les emmener à Misrata", a indiqué ce commandant qui avait annoncé plus tôt la capture puis la mort de Mouammar Kadhafi.

Costume kaki et turban
Mohamed Leith, un de commandants venus de Misrata, à l'ouest de la ville de Syrte, affirme avoir vu Mouammar Kadhafi de ses propres yeux. Selon lui, Kadhafi portait un costume kaki et un turban autour de la tête.

La dépouille filmée
Le corps de Mouammar Kadhafi a été déposé dans une mosquée de Misrata, ville côtière à 200 km à l'est de Tripoli, rapporte Al-Jazira. La chaîne Al Arabia indique de son côté que le corps a été apporté dans un centre commercial du Souk Taouansa, un quartier de Misrata.

Dans Syrte, à Benghazi et à Tripoli, l'annonce dans un premier temps de la capture blessé de Mouammar Kadhafi a été accueillie par un concert de klaxons, des tirs en l'air, des cris de joie et des embrassades, selon des journalistes libyens présents dans la salle aux cris d'Allah Akbar (Dieu est grand) alors que la ville résonnait de de l'AFP.

Face à l'insurrection lancée le 15 février, le colonel Kadhafi, plus ancien dirigeant arabe et africain, s'était accroché au pouvoir, malgré la pression internationale et les bombardements de l'Otan. La contestation s'est rapidement transformée en guerre civile et l'ex-leader avait pris la fuite après était entré dans la clandestinité.

L'annonce de la libération
L'annonce de la libération totale de la Libye sera faite au plus tard vendredi, a annoncé le chef de l'exécutif du CNT, Mahmoud Jibril, lors d'une conférence de presse. Le chef du CNT, "Moustapha Abdeljalil va proclamer aujourd'hui ou au plus tard vendredi la libération du pays et donner des détails sur la mort de Kadhafi", a-t-il annoncé. "Je félicite le peuple libyen pour cette journée historique et je l'appelle à cette occasion à laisser de côté ses rancunes et à proclamer d'une seule voix Libye, Libye, Libye", a-t-il ajouté.

Réactions
Après avoir attendu avant de s'exprimer, plusieurs responsables étrangers ont confirmé le décès de Kadhafi. Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé jeudi que la mort du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi marquait "la fin d'un chapitre long et douloureux" pour les Libyens, et appelé les nouvelles autorités de Tripoli à bâtir un pays "démocratique" et "tolérant". "Aujourd'hui, le gouvernement de Libye a annoncé la mort de Mouammar Kadhafi. Cela marque la fin d'un chapitre long et douloureux pour les habitants de Libye qui ont désormais une chance de pouvoir déterminer leur propre destin dans une Libye nouvelle et démocratique", a déclaré M. Obama lors d'une courte allocution dans la roseraie de la Maison Blanche La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a estimé de son côté que si la mort de Mouammar Kadhafi était confirmée il s'agirait "d'une occasion pour la Libye d'aller de l'avant".

Le Président français, Nicolas Sarkozy, a indiqué que la mort de Kadhafi est une "étape majeure" pour la libération de la Libye. Dans un communiqué, le président français a également estimé que la libération de Syrte devait marquer "le début du processus agréé par le CNT pour établir en Libye un système démocratique dans lequel toutes les composantes du pays auront leur place et où les libertés fondamentales seront garanties".

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est réjoui de l'annonce de la mort de Kadhafi, y voyant "une transition historique pour la Libye". "page nouvelle" s'ouvrait pour le peuple libyen, "celle de la réconciliation dans l'unité et la liberté".
 
En Europe, le président de l'UE, Herman Van Rompuy, et le président de la Commission, José Manuel Barroso ont déclaré: "Aujourd'hui, la Libye peut tourner une page de son histoire et embrasser un nouvel avenir démocratique". De son côté, le Premier ministre italien Silvio Berlusconi est revenu sur la fin de Kadhafi, citation latine à l'appui: "Sic transit gloria mundi" qui se traduit par "Ainsi passe la gloire du monde". Au début du conflit, l'Italie, ancienne puissance coloniale, et Berlusconi avaient été réticents à lâcher Kadhafi.

A Washington, le département américain d'Etat s'est dit dans l'incapacité de confirmer le décès de l'ex-leader libyen. "Nous travaillons sur le sujet", a déclaré un haut responsable de l'administration de Barack Obama. Cependant, certains dignitaires se sont exprimés. La première réaction des Etats-Unis émane du sénateur américain John McCain. Il estime que la mort de Kadhafi "met fin à la première phase de la révolution lybienne". "Les Libyens ont libéré leur pays", et il faut maintenant passer à la reconstruction. le candidat à la primaire républicaine Mitt Romney estime via Twitter que le monde est désormais "meilleur" depuis la mort d'un "tyran qui a terrorisé le peuple libyen et fait couler le sang des américains. L'Union européenne, de son côté, salue "la fin d'une ère de despotisme".

"Une mort de chien"
"La nouvelle m'a beaucoup réjouie", a expliqué à l'AFP une des huit infirmières bulgares qui ont passé huit ans dans les prisons libyennes. "C'est un châtiment. Un chien comme lui méritait une mort de chien". Deux autres infirmières se sont dit elles "indifférentes". "Je ne me réjouis de la mort de personne, même s'il s'agit de mon ennemi", lâche Snejana Dimitrova. (afp/vt/LS)

Suivez en direct l'édition spéciale d'Al-Jazeera.

Le colonel Kadhafi est mort. Vidéo BFMTV.
Libération de Syrte et premières scènes de joie. Vidéo TV5.
Plein écran
© afp
Plein écran
Scène de liesse à Tripoli. © afp