Plein écran
© belga

L'Arabie saoudite refuse d'entrer au Conseil de sécurité de l'ONU

L'Arabie saoudite n'a pas encore notifié officiellement à l'ONU son refus de prendre son siège au Conseil de sécurité, a indiqué à la presse le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon vendredi.

Le remplacement éventuel de l'Arabie saoudite "est une décision qui relève des Etats membres", a-t-il déclaré. Mais il a averti que l'ONU "n'a pas encore reçu de notification officielle à cet égard".

L'Arabie saoudite a refusé vendredi d'entrer au Conseil de sécurité de l'ONU, une décision sans précédent visant à protester contre "l'impuissance" de cette instance, en particulier face au drame syrien.

Répondant implicitement aux critiques saoudiennes, M. Ban a souligné que l'ONU souhaitait "travailler très étroitement avec le Royaume saoudien pour faire face à des défis importants". Il a cité "mettre fin à la guerre en Syrie, aider le peuple palestinien à créer un Etat viable, aider à la transition au Yémen, livrer l'aide humanitaire à tous ceux qui en ont besoin et lutter contre le terrorisme et la prolifération nucléaire".

En ce qui concerne la procédure à suivre après l'annonce saoudienne, il a souligné que "certains Etats membres concernés en discutent entre eux". Si Ryad maintient sa décision, il appartiendra normalement au groupe Asie-Pacifique au sein de l'Assemblée générale (auquel appartient l'Arabie saoudite) de proposer un nouveau candidat à l'Assemblée.