Plein écran
© ap

L'asile australien se précise pour la Saoudienne en fuite

Le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU estime qu'une jeune Saoudienne qui a fui en Thaïlande est bien une réfugiée et a demandé à l'Australie de lui octroyer l'asile, ont déclaré mercredi des responsables australiens.

Le HCR a transmis le dossier de "Rahaf Mohammed Al-Qunun à l'Australie pour qu'elle examine l'opportunité de lui accorder l'asile en tant que réfugiée", a dit le ministère australien de l'Intérieur dans un communiqué.

Le ministère australien de l'Intérieur a déclaré qu'il examinerait son cas "comme il le fait habituellement pour les dossiers transmis par le HCR". Des responsables australiens ont laissé entendre sans beaucoup d'ambiguïté que sa demande d'asile serait acceptée.

"S'il s'avère que c'est une réfugiée, alors, nous étudierons vraiment, vraiment, vraiment sérieusement l'opportunité d'un visa humanitaire", a déclaré le ministre de la Santé Greg Hunt.

Dans des images vidéo postées sur Twitter par des militants saoudiens des droits humains, on entend selon les apparences un responsable saoudien dire que les autorités thaïlandaises auraient dû confisquer le téléphone de la jeune femme.

"Quand elle est arrivée, elle a ouvert un nouveau compte (Twitter) et ses followers sont passés à 45.000 en une seule journée", dit-il en arabe. "Ils auraient mieux fait de confisquer son téléphone plutôt que son passeport".