Plein écran
© ap

L'éloge de la Gestapo? "Montebourg est zinzin"

VideoJean-Marie Le Pen entend attaquer Arnaud Montebourg pour diffamation, après avoir été accusé d'avoir fait l'apologie de la Gestapo. "Arnaud Montebourg est complètement zinzin", a lâché le président d'honneur du Front National.

Jean-Marie Le Pen ne décolère pas. Comme il l'avait indiqué dimanche
sur Twitter, le chef de file historique du parti français d'extrême droite
a confirmé ce lundi vouloir attaquer en justice Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, pour diffamation.

Confronté dimanche à Marine Le Pen au "Grand Jury" de RTL, Montebourg avait soutenu que Jean-Marie Le Pen avait fait l'apologie de la Gestapo, n'oubliant pas "que le président d'honneur du FN défendait il y a quelques années la Gestapo et l'occupation allemande. Comme disait ma grand-mère, madame, les chiens ne font pas des chats".

Cour de récréation
Une affirmation récusée par l'intéressé. "Ce monsieur a dit que j'avais fait l'éloge de la Gestapo, c'est scandaleux. Je n'ai jamais fait l'éloge de la Gestapo, qu'est-ce que c'est que cette histoire? Il est complètement zinzin de dire ça", a-t-il déclaré ce lundi sur RTL.

Pour lui, Montebourg a agit comme "un gamin de cour récréation. Qu'est-ce que c'est que cette méthode? Ce sont des ministres de la République ça? Allons, soyons sérieux, c'est très clair, il a dit: "votre père a fait l'éloge de la Gestapo". ça mérite un procès en diffamation", a répété l'homme pour qui les chambres à gaz furent un point de détail de l'histoire de la deuxième guerre mondiale.

  1. Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les Etats-Unis et l’Iran

    Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les E­tats-Unis et l’Iran

    Le président français Emmanuel Macron a promis jeudi à Tokyo qu'il ferait "le maximum" dans les prochains jours pour "éviter une escalade militaire" entre l'Iran et les Etats-Unis. "On fera le maximum" pour que "personne ne commette l'irréparable", a-t-il déclaré à la presse au deuxième jour de sa visite au Japon. "Il est essentiel aujourd'hui que l'ensemble des acteurs diminuent la tension", a-t-il ajouté.