Plein écran
© AFP

L’enfant poussé du Tate Modern a été opéré: “Il se bat de toutes ses forces”

Les parents du garçon français de 6 ans qui a été poussé début août du dixième étage du musée Tate Modern de Londres par un adolescent de 17 ans ont déclaré que leur fils est toujours à l’hôpital et se remet de “deux opérations longues et pénibles”. L’étendue et la gravité de ses blessures ne sont pas encore claires, ont-ils ajouté.

Le 4 août dernier, l’enfant, qui visitait la capitale anglaise avec sa famille, a été poussé d’une plateforme d’observation du dixième étage du musée Tate Modern et a atterri sur un toit du cinquième étage. Il a subi une hémorragie cérébrale et de multiples fractures, à la colonne vertébrale, aux jambes et aux bras.

“Notre fils a subi deux opérations longues et pénibles, mais il est en vie et il se bat de toutes ses forces. Nous gardons espoir”, ont déclaré ses parents dans un communiqué. “Son état est stable, mais l’étendue et la gravité de ses blessures ne sont pas encore claires”.

Les parents de l’enfant ont également remercié toutes les personnes qui ont contribué à une collecte de fonds lancée sur Internet qui a permis de récolter plus de 44.000 euros. “Nous aimerions vous remercier pour vos dons et vos témoignages de soutien. Tant d’humanité nous aide à tenir dans cette épreuve tragique. Nous espérons que nous pourrons vous donner des nouvelles plus rassurantes prochainement”, ont-ils ajouté. L’argent sera utilisé pour couvrir les frais médicaux.

Inculpé de tentative de meurtre, l’adolescent de 17 ans qui a poussé le petit garçon a comparu devant la cour le 8 août dernier. Il fera prochainement l’objet d’une expertise psychiatrique. Il est actuellement détenu dans un centre pour mineurs. La date de son procès a été fixée au 3 février 2020. Il doit durer deux semaines. 

Les noms de l’adolescent et de la victime ne peuvent être dévoilés pour des raisons légales.

Plein écran
Le petit garçon a été jeté du dixième étage du musée et a atterri sur le toit du cinquième étage. © REUTERS
  1. Inondations en Australie: Matilda, 3 ans, miraculeusement retrouvée en vie avec son chien

    Inondati­ons en Australie: Matilda, 3 ans, miraculeu­se­ment retrouvée en vie avec son chien

    Un immense soulagement. Disparue durant près de 24 heures suite aux inondations qui ont touché la région de Pilbara, Matilda, une Australienne âgée de 3 ans, a été retrouvée par des sauveteurs qui survolaient la zone à bord d’un hélicoptère. L’enfant a été localisée à trois kilomètres de son domicile. Son chien ne l’a jamais quittée et a été découvert sain et sauf à ses côtés.
  1. “Et 1, et 2, et 3 degrés”: Greta Thunberg superstar à Lausanne

    “Et 1, et 2, et 3 degrés”: Greta Thunberg superstar à Lausanne

    La militante du climat Greta Thunberg a participé vendredi dans la ville suisse de Lausanne à une nouvelle manifestation pour le climat, avant de participer la semaine prochaine au Forum économique mondial de Davos. La jeune activiste de 17 ans a fait son apparition en fin de matinée, entourée de milliers de jeunes scandant des slogans tels que "Pas de nature, pas de futur" ou encore "Et 1, et 2, et 3 degrés. C'est un crime contre l'humanité!", en référence au réchauffement climatique.
  2. Le procès en destitution de Trump a débuté: “C’est une mascarade”

    Le procès en destituti­on de Trump a débuté: “C’est une mascarade”

    Du silence, des serments et de la gravité: le Sénat a ouvert solennellement jeudi le procès en destitution de Donald Trump, le troisième président de l’histoire des Etats-Unis confronté à telle avanie. “C’est une mascarade, c’est une honte”, a tonné le milliardaire républicain, tout en affichant son optimisme sur une issue rapide à cet épisode qui entache sa campagne de réélection. “Ca devrait aller très vite...”, a-t-il espéré, en comptant sur la majorité républicaine du Sénat pour être acquitté sans avoir à subir de longs débats.