Plein écran
Outre des messages publicitaires classiques, la grille de satellites pourra également projeter des événements, des retransmissions sportives par exemple, ou des messages d'alerte. © StartRocket

L'espace publicitaire: l'idée folle venue de Russie

VideoUne start-up russe ambitionne de projeter des publicités dans le ciel via des satellites se trouvant en orbite terrestre basse. Un nouvel espace publicitaire à la visibilité mondiale, et au-delà...

À la télévision, sur Internet, dans la rue... Impossible d'y échapper: la publicité est omniprésente. Chaque jour, nos yeux voient plusieurs centaines, voire milliers, de messages publicitaires. Une échappatoire subsiste néanmoins: le ciel. Mais peut-être plus pour longtemps.

L'espace, nouvel eldorado publicitaire
Et pour cause, l'espace pourrait bien devenir le nouvel eldorado des publicitaires. Une start-up russe répondant au nom pour le moins explicite de "StartRocket", ambitionne de projeter de la pub dans le ciel grâce à des satellites placés orbite terrestre basse. 

Ce projet, baptisé "Orbital Display", prévoit le déploiement de grandes toiles depuis chaque satellite pour former un mot ou une image.

Vlad Sitnikov, le patron de la jeune entreprise, se définit lui-même comme un "publicitaire aux idées folles." "Nous nous apprêtons à créer un média avec un public potentiel de 7 milliards de personnes sur la planète", se targuent les entrepreneurs sur le site web de StartRocket.

La finale de la Coupe du monde projetée dans le ciel?
Outre des messages publicitaires classiques, la grille de satellites pourra également projeter des événements, des retransmissions sportives par exemple, ou des messages d'alerte. "C'est la nature humaine de vouloir faire de la publicité pour tout... Les marques sont une partie magnifique de l'humanité", explique Sitnikov qui se compare à Elon Musk, le patron de Tesla et de SpaceX.

Le premier test pourrait se dérouler cet été, avec un lancement complet en 2021 si l'entreprise parvient à séduire les investisseurs.

On s'en doute, le projet ne réjouit pas, loin s'en faut, les astronomes et autres observateurs du ciel, lesquels se plaignent déjà de la pollution lumineuse actuelle.

UP #theorbitaldisplay

76 Likes, 12 Comments - Vlad Sitnikov (@vladsitnikov) on Instagram: "UP #theorbitaldisplay"