Plein écran
© belga

L'ex-Femen Amina arrêtée: la police doute de son agression

franceL'ancienne Femen tunisienne Amina Seboui a été placée en garde à vue mardi à Paris pour "dénonciation d'un délit imaginaire", les policiers ayant des doutes sur l'agression dont elle dit avoir été victime début juillet, a-t-on appris de sources concordantes.

"Les policiers semblent avoir des doutes sur la scène qu'elle a décrite car celle-ci n'a pas été filmée", a déclaré à l'AFP Me Martin Pradel, confirmant une information de 20 Minutes. La garde à vue a été confirmée de source policière.

L'ancienne membre des Femen avait porté plainte le 7 juillet, affirmant avoir été agressée la veille à Paris par cinq "islamistes" qui, selon ses dires, auraient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils. La militante féministe avait affirmé avoir été tirée du métro parisien, au petit matin, par un homme qui l'avait ensuite conduite dans la rue, près de la place de Clichy. Là, un petit groupe "d'islamistes" l'avait insultée et avait menacé de la violer tout en commençant à la raser avant de la lâcher, avait-elle raconté.

"Je suis sidéré", a réagi l'avocat, tout en précisant que sa cliente maintenait sa version des faits. "Si je comprends bien les policiers, ils pensent que l'agression n'a pas eu lieu car elle n'a pas été filmée. Manifestement ils prêchent le faux pour avoir le vrai car ils ont des soupçons", a-t-il ajouté.