François et Georges Hollande.
Plein écran
François et Georges Hollande. © Twitter

L’hommage poignant de François Hollande à son père décédé: “J'aurais voulu l'embrasser une dernière fois”

L’ancien président de la République française François Hollande a annoncé le décès de son père, âgé de 96 ans. Georges Hollande s’est éteint dans une maison de repos parisienne. Sa mort n’aurait “aucun lien apparent avec le Covid-19". 

Le président français de 2012 à 2017 a partagé un message poignant sur Twitter en hommage à son père décédé le samedi 4 avril au sein d’un Ehpad dans lequel il séjournait depuis un an. “Respect pour un père que j’aurais voulu embrasser une dernière fois”, a-t-il confié.

Le compagnon de la comédienne de Julie Gayet a confié que les règles strictes liées au confinement et d’isolement des résidents de cet Ehpad ont pu “atteindre psychologiquement” son père. “Il est plus douloureux, pour beaucoup de Français, de perdre un être cher dans cette période où il est impossible d’aller leur rendre visite”, a témoigné François Hollande auprès de l’AFP. 

“Ne pas pouvoir les voir avant leur départ est une situation cruelle pour beaucoup d’entre nous. Je me suis astreint moi aussi à cette discipline, nous avons eu des conversations au téléphone avec mon père, mais je n’ai pas pu le visiter. Et j’ai dû attendre qu’on le sorte de l’Ehpad pour le voir dans une chambre funéraire le lendemain”, a-t-il ajouté.

Des idées politiques opposées

Malgré le deuil, François Hollande a souhaité adresser un message au personnel soignant. “Je veux rendre hommage à tous les personnels des Ehpad qui luttent contre le virus, mais aussi accompagnent les personnes les plus âgées dans cette période si difficile et angoissante, et en accompagnent d’autres vers la fin de leur vie”, a déclaré l’ex-chef de l'État.

Georges Hollande, originaire de Rouen, avait longtemps été ORL. Le père de l’ancien président ne partageait pas du tout les mêmes idées politiques que son fils puisqu’il était engagé politiquement à l’extrême droite. Il s'était même présenté à plusieurs élections dans les années 1960. 

Ses obsèques se sont déroulées ce mardi en très petit comité, comme la loi le prévoit en ce moment. 

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.