Plein écran
© photo_news

L'homme de Néandertal n'était pas si éloigné de l'homme moderne

L'homme de Néandertal se déplaçait probablement comme l'homme moderne et avait une posture similaire. C'est la conclusion tirée par des chercheurs de Zurich et des Etats-Unis qui ont procédé à une reconstruction sur ordinateur à partir d'un squelette bien conservé.

Des représentations plus anciennes nous montraient le Néandertalien le dos droit, penché en avant. Pourtant, ce cousin de nos ancêtres avait une anatomie bien plus proche de celle de l'homme moderne que ce que l'on a souvent supposé, selon Martin Häusler de l'Université de Zurich et Erik Trinkaus de la Washington University à St. Louis.

Les chercheurs ont reconstitué virtuellement le bassin et la colonne vertébrale d'un Homo neanderthalensis sur la base des restes trouvés à La Chapelle-aux-Saints (F). Le sacrum avait la même orientation que chez l'homo sapiens.

Les vertèbres au centre des interrogations
Les marques d'usure au niveau des vertèbres lombaires et cervicales ainsi que dans l'articulation de la hanche suggèrent également une colonne vertébrale courbe et une posture comparable à celle de l'homme moderne. Cette découverte a été confirmée grâce à d'autres squelettes conservés qui comprenaient des restes vertébraux et pelviens.

"Dans l'ensemble, il n'y a presque rien qui indique une anatomie fondamentalement différente", souligne Martin Häusler, cité lundi par l'Université de Zurich. D'anciennes études avaient déjà montré les similitudes entre le Néandertalien et l'homme moderne que ce soit sur le plan génétique ou le comportement.

Mais des recherches plus récentes avaient évoqué à nouveau des différences notables, notamment sur la forme des vertèbres qui n'étaient pas complètement développées comme chez l'humain contemporain. La reconstitution actuelle tend à apporter un nouvel éclairage. Cette étude a été publiée dans la revue spécialisée PNAS.