Plein écran
Selon une source policière, l’homme muni d’une arme blanche s’est approché vers 10H20 des fonctionnaires de police. Les policiers, qui n’ont pas été blessés, ont fait usage de leurs armes à au moins cinq reprises. © AP

L'homme qui a menacé des policiers à la Défense avec un couteau est décédé

ParisL’homme ayant menacé des policiers avec une arme blanche vendredi matin dans le quartier d’affaires de La Défense est décédé après avoir été neutralisé, selon des sources concordantes.

L’homme, dont l’identité n’a pas encore été précisée, a été touché au thorax et à une cuisse.

“Intervention en cours des effectifs de Police. Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche a été neutralisé par les fonctionnaires de Police intervenants. Evitez le secteur”, avait demandé la préfecture en fin de matinée.

Selon une source policière, l’homme muni d’une arme blanche s’est approché vers 10H20 des fonctionnaires de police. Les policiers, qui n’ont pas été blessés, ont fait usage de leurs armes à au moins cinq reprises.

L’assaillant est décédé, selon des sources concordantes.

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.