L’huile d'olive “de première qualité” était coupée à l’huile de soja et aux colorants

La gendarmerie italienne a confisqué 16 tonnes d'huile d'olive extra vierge frelatée, indique-t-elle mardi. La marchandise était destinée à des restaurants, cafés et grossistes alimentaires en Toscane.

Plein écran
Illustration © thinkstock

Les fraudeurs rajoutaient des colorants à de l'huile de soja, meilleur marché, et faisaient passer la mixture pour de l'huile d'olive extra vierge de première qualité, explique le service sécurité alimentaire de la gendarmerie. 

Le produit ne présente aucun danger pour la santé humaine.

L'huile était produite dans la région des Pouilles. La personne à la tête du trafic a été mise aux arrêts domiciliaires, une enquête est ouverte au sujet d'autres suspects.