L'interpellation musclée de ce journaliste crée un tollé en France

VideoLe journaliste Gaspard Glanz, interpellé samedi lors de l'acte 23 des "gilets jaunes", s'est vu remettre lundi une convocation pour être jugé le 18 octobre au tribunal de Paris, a-t-on appris auprès d'un de ses avocats. Il sera jugé pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", selon Me Raphaël Kempf et le parquet de Paris. D'ici cette date, il a pour interdiction de paraître à Paris tous les samedis et le 1er mai, conformément aux réquisitions du parquet, a indiqué son avocat. Mardi, vingt-deux rédactions françaises, dont celle de BFM TV et de France 2, ont apporté leur soutien à leur confrère, "empêché de faire son travail de journaliste et d'informer".