Plein écran
Het handgeschreven briefje van de oud-strijder Dale Flowers uit Maine. © Facebook

L’invitation touchante d’un vétéran américain solitaire

“Est-ce que quelqu’un voudrait tenir compagnie à un vieux soldat invalide au Veterans Day?”, ces quelques mots griffonnés d'une main tremblante par Lyndon Dale Flowers, un vétéran américain de 63 ans, et laissés avec peu d’espoir chez son coiffeur, dans le Maine, ont échoué sur les réseaux sociaux et suscité de belles réactions des internautes.

Ceux que les États-Unis considèrent officiellement comme des héros sont parfois fort solitaires, comme en témoigne ce bout de papier laissé par Lyndon Dale Flowers chez le coiffeur de sa bourgade du Maine. Alors que de nombreux pays du monde célébraient l’Armistice lundi, le 11 novembre marque pour l’Amérique du Nord le Veterans Day, journée qui rend hommage aux anciens combattants. Lyndon Dale Flowers en fait partie, mais n’avait personne avec qui fêter ce jour particulier pour lui.

N’ayant rien à perdre, il a couché sur le papier quelques mots à l’intention du premier venu: “Est-ce que quelqu’un voudrait accompagner un vétéran invalide du coin pour dîner? Pas de voiture. C’est moi qui invite”, a-t-il écrit en signant “Dale” avec son numéro de téléphone. Par chance, le mot a attiré l’attention de Heather Jeselskis Swift, et la coiffeuse du salon a été touchée par la simplicité de l’invitation. 

Aussitôt, elle l’a postée sur Facebook en espérant qu’au moins un internaute propose sa compagnie au sexagénaire esseulé. Les réactions n'ont pas tardé: “Pas possible pour le dîner, mais va pour un lunch”, a notamment lancé Sandy Washer, dont le père a lui-même fait 20 ans de carrière dans l’armée. Sa famille et elle ont donc parcouru avec joie les 40 minutes de trajet qui les séparaient du vétéran et ont déjeuné avec lui en partageant leur vécu.

L’invitation est devenue virale et, après médiatisation de sa situation, de nombreux Américains ont voulu rompre sa solitude. “J’ai reçu des appels de tout le pays”, s’est réjoui l’ancien soldat. Dale Flowers s’est retrouvé submergé de messages et d’invitations en réponse à la sienne. De la Califonie à la Floride, il a désormais le choix pour passer les fêtes de Thanksgiving et de Noël. 

Ravi de cet élan de solidarité, il a commenté cette émulation dans la presse en précisant avoir profité de toute cette chaleur humaine et espérer que d’autres anciens combattants seuls comme lui ne seront plus oubliés par leur communauté.