Plein écran
© AFP

L'Iran sourd aux appels à libérer le pétrolier britannique, Londres souhaite un “apaisement” des tensions

MISE À JOURL’Iran reste pour le moment sourd aux multiples appels samedi à libérer un pétrolier battant pavillon britannique arraisonné dans le détroit d’Ormuz. La Grande-Bretagne a convoqué le chargé d’affaires iranien et appelé les navires britanniques à éviter ce passage maritime stratégique.

La France et l’Allemagne ont appelé les autorités iraniennes à "libérer dans les meilleurs délais" le pétrolier britannique saisi la veille. “Nous appelons les autorités iraniennes à libérer dans les meilleurs délais le bâtiment et son équipage, et à respecter les principes de liberté de navigation dans le Golfe”, écrit le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère exprime sa “grande préoccupation” en estimant qu’”une telle action nuit à la nécessaire désescalade des tensions dans la région du Golfe. Nous la condamnons fermement et exprimons notre pleine solidarité avec le Royaume-Uni".

L’Allemagne a elle aussi sommé samedi l’Iran de relâcher “sans délai” le pétrolier britannique saisi la veille dans le détroit d’Ormuz.

Une saisie inacceptable

“Nous exigeons de l’Iran la libération sans délai” du navire britannique et de son équipage, a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères dans un communiqué, mettant en garde contre les dangers d’une “nouvelle escalade” dans la région.

L'Iran a ouvert samedi une enquête sur un pétrolier battant pavillon britannique arraisonné dans le détroit d'Ormuz: cette saisie est “inacceptable” pour Londres qui a conseillé aux navires britanniques d'éviter ce passage maritime stratégique où se multiplient les incidents.

Arraisonné vendredi pour "non-respect du code maritime international" par les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de l'Iran, le tanker Stena Impero, dont le propriétaire est suédois, a été emmené au port de Bandar Abbas (sud), selon les autorités portuaires de la province de Hormozgan.

Londres dit souhaiter un “apaisement” des tensions

Londres souhaite un “apaisement” des tensions avec l’Iran, a déclaré samedi le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt à l’issue d’une réunion interministérielle de crise consacrée à la saisie d’un pétrolier britannique par la République islamique.

M. Hunt a également déclaré sur Twitter que le tanker Stena Impero avait été arraisonné dans les eaux territoriales d’Oman “en claire violation du droit international”.

“C’est tout à fait inacceptable. Cela soulève de très sérieuses questions quant à la sécurité des navires britanniques, et du transport international, dans le détroit d’Ormuz”, a-t-il également déclaré, interrogé par la presse.

Jeremy Hunt a annoncé que l’exécutif informerait lundi les parlementaires britanniques sur des “mesures supplémentaires” que le Royaume-Uni compte prendre.