Des jeunes filles afghanes assistent à un cours à Kandahar, en Afghanistan, le 18 septembre 2022. Les talibans avaient annoncé le 18 septembre 2021 la réouverture des écoles pour les garçons à tous les niveaux, tandis que pour les filles, elle était limitée à l'enseignement primaire.
Plein écran
Des jeunes filles afghanes assistent à un cours à Kandahar, en Afghanistan, le 18 septembre 2022. Les talibans avaient annoncé le 18 septembre 2021 la réouverture des écoles pour les garçons à tous les niveaux, tandis que pour les filles, elle était limitée à l'enseignement primaire. © ANP / EPA

L'ONU appelle les talibans à rouvrir les écoles secondaires pour filles fermées depuis un an: “Tragique, honteux et tout à fait évitable”

Les Nations unies ont à nouveau appelé les autorités talibanes à prendre des "mesures urgentes" pour rouvrir les écoles secondaires aux filles d'Afghanistan, qualifiant leur fermeture depuis un an de "honteuse" et "sans équivalent dans le monde".

  1. Remplacer la télévision linéaire par le streaming : voici les économies que vous réalisez
    Montelco

    Remplacer la télévision linéaire par le streaming : voici les économies que vous réalisez

    Regarder la télévision en linéaire n’est plus dans l’air du temps. Vous n’avez donc pas absolument besoin d’un décodeur, car aujourd’hui, vous pouvez également regarder la télévision en ligne ou via une application. La plupart du temps, il est tout à fait possible de ne pas prendre de décodeur dans votre abonnement, ce qui vous permet d’économiser sur votre facture d’internet et de télévision. MonTelco.be vous montre ce que vous pouvez économiser.
  2. Disparition inquiétante de deux Français au Mexique: les familles privilégient la piste de l'enlèvement

    Dispariti­on inquiétan­te de deux Français au Mexique: les familles privilé­gient la piste de l'enlève­ment

    Le sort des deux ressortissants français portés disparus au Mexique est jugé "très inquiétant" par leurs familles, qui envisagent "un enlèvement", a indiqué jeudi à l'AFP la sœur de l'une d'eux. Depuis le 12 septembre, un homme de 57 ans et une femme de 50 n'ont plus donné de signe de vie à leurs proches, vivant au Pays basque, et n'ont plus affiché aucune activité sur leurs réseaux sociaux.