Antonio Guterres
Plein écran
Antonio Guterres © REUTERS

L'ONU critique le dépassement du stock iranien d'uranium enrichi

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, "préoccupé" du dépassement par l'Iran de la limite imposée à ses réserves d'uranium enrichi, estime que "cette action n'aidera pas à préserver l'accord" nucléaire de 2015, a indiqué lundi son porte-parole.

Antonio Guterres "encourage l'Iran à continuer à appliquer tous ses engagements nucléaires prévus par l'accord JCPOA, alors que ses participants continuent de chercher des moyens pour répondre aux défis considérables auxquels fait face le pays", a ajouté le porte-parole Stéphane Dujarric lors du point-presse quotidien de l'ONU.

"Il est essentiel que cette question" du stock d'uranium enrichi, "comme les autres liées à l'application de l'accord nucléaire, soit gérée par le mécanisme établi par le JCPOA", a-t-il précisé en utilisant l'acronyme anglais et nom officiel de l'accord international. 

En cas de problème lié à son application, l'accord nucléaire de 2015 prévoit dans une première phase la saisie d'une Commission conjointe réunissant les parties signataires (Iran, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne). A défaut d'une entente au sein de cette Commission pour régler les différends, la question peut ensuite être transférée au Conseil de sécurité de l'ONU.

L'Iran avait annoncé plus tôt le dépassement de "la limite des 300 kilogrammes" d'uranium faiblement enrichi auxquels a droit ce pays. Chargée de vérifier que l'Iran s'acquitte de ses engagements, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé que l'Iran avait dépassé la limite imposée par le pacte.

  1. Un camion force le passage parmi les manifestants à Minneapolis
    Play

    Un camion force le passage parmi les manifes­tants à Minneapo­lis

    Un camion-citerne a tenté dimanche de se forcer un passage au milieu d'un cortège de milliers de manifestants sur un pont du centre de Minneapolis, dans le Minnesota, forçant l'intervention massive des forces de l'ordre. "A priori aucun manifestant n'a été blessé", selon un communiqué de la police locale qui parle d'un incident "très dérangeant". Le chauffeur du camion a été blessé, sans que sa vie soit en danger. Il a été conduit à l'hôpital et placé en état d'arrestation.
  2. Trump emmené dans un bunker face à la manifestation sous tension
    Play

    Trump emmené dans un bunker face à la manifesta­ti­on sous tension

    Le président américain Donald Trump a été brièvement placé dans un bunker souterrain vendredi soir alors que les manifestants se réunissaient devant la Maison-Blanche pour réclamer la justice après la mort du quadragénaire afro-américain George Floyd suite à son interpellation à Minneapolis, indiquent lundi les médias outre-Atlantique sur base de sources officielles anonymes, évoquant l’une des alertes les plus élevées depuis le 11 septembre 2001.
  3. Michael Jordan et Lewis Hamilton s’engagent eux aussi contre le racisme

    Michael Jordan et Lewis Hamilton s’engagent eux aussi contre le racisme

    L'ancienne superstar américaine du basket Michael Jordan et le sextuple champion du monde de F1 Lewis Hamilton se sont joints dimanche aux sportifs qui, à travers le monde, ont déploré la mort d'un homme noir lors de son interpellation aux États-Unis qui a entraîné des dizaines de manifestations dégénérant parfois en émeutes. Le pilote britannique a lui dénoncé le silence des "plus grandes stars" de la F1 "dominée par les blancs".